TECH AREA
Tech Doctor
OVERVIEW
.........................................................................................................................................................................................
The Kona Way
Nous venons juste de finir de vous expliquer pourquoi Kona refuse d’incorporer des modèles
de suspension à points multipivots dans notre ligne de vélos, et nous voilà maintenant en train
de lancer une nouvelle plateforme brevetée appelée Magic Link™.

Toute entreprise de vélos et de suspensions se démène pour trouver l’équilibre entre une suspension
active et un pédalage efficace. Il en va de même pour Kona. Nous nous efforçons constamment d’offrir
le meilleur équilibre possible entre fonction et durabilité dans notre gamme de vélo tout entière.
Magic Link est notre réponse à cette quête perpétuelle qui s’applique à un genre de vélo spécifique,
à l’émergence rapide, l’Enduro/Freeride, des vélos qui doivent pouvoir monter aussi bien
qu’ils descendent.
Coilair

Cependant, en y regardant de plus près, vous verrez que le système Magic Link n’est pas si éloigné de
notre système 4-Bar. En fait, il utilise tous les mêmes éléments du modèle 4-Bar, avec un ajustement important.
Le Magic Link est, pour parler le plus clairement possible, un « cinquième tube » – une pièce mobile
supplémentaire qui permet une gamme plus large de vertus de performances sur notre ligne Enduro/Freeride
de vélos à double suspension.

Pour cette gamme de vélos de moyenne à longue distance CoilAir — nous avons pensé que le 4-Bar ne nous
donnait pas tout ce que nous attendions. Nous voulions un vélo qui puisse grimper aussi bien que descendre
de façon démoniaque, sans utiliser de gadget ou d’ajustement extérieur. Un vélo qui puisse s’adapter parfaitement
au terrain… tout seul. En poursuivant les innovations sur notre système 4-Bar, nous pensons avoir trouvé la solution.
Un vélo qui peut faire tout ça.

Kona's Magic Link technology is PATENT PENDING.

.........................................................................................................................................................................................

works
A. Imaginez un vélo de moyenne à longue distance conçu pour
exceller quand il grimpe ou quand on pédale très fort : 15 centimètres
de débattement arrière relativement raide, linéaire avec des
angles de tête et de selle accrus, et une assise plus confortable,
puissante et droite.

B. Imaginez maintenant ce même vélo qui descend une pente,
qui freine ou heurte des obstacles. Pas idéal, non ? Eh bien,
imaginez que ce même vélo ait la possibilité de changer son
débattement arrière pour être plus progressif, avec une suspension
plus douce dans les phases initiales du débattement et une résistance
accrue lors des atterrissages en force. Non seulement cela, mais imaginez
que le débattement sur ce vélo puisse augmenter de 15 à 20 centimètres
et que sa géométrie puisse changer pour s’adapter à des angles moins
rigides, tandis que le mouvement de liaison puisse permettre à la roue
arrière d’avoir une trajectoire initiale orientée vers l’arrière pour une
meilleure absorption des chocs.

 

ill b

Ca a l’air trop bien pour être vrai ? Ce n’est
pas tout ! Maintenant, imaginez que ce
changement puisse se faire automatiquement,
sans que le cycliste n’ait besoin d’ajuster quoi
que ce soit, inconscient que ces modifications se
font constamment et de façon invisible. Ca a l’air
magique, non ?

C. Ça ne l’est pas ! En
incorporant ce qui peut très
bien être décrit par le terme
de “cinquième tube” à notre
plateforme 4-Bar – un lien
qui connecte l’amortisseur
arrière au pivot des bases,
permettant au sommet de
l’amortisseur arrière et au pivot
des bases de se mouvoir en
réponse au pédalage et à la
puissance des chocs – noussommes capables de réaliser
toutes les caractéristiques mentionnées ci-dessus. La capacité de grimper comme un petit vélo de Cross Country et de descendre comme un vélo de descente en un seul vélo, sans manette ou outils nécessaires. Sans sacrifier l’un au détriment de l’autre.

Ce ne sont pas deux modes séparés non plus. Le Magic Link réagit constamment à toutes les forces qui agissent
sur lui et ce n’est pas comme un bouton marche/arrêt. Il ne reste jamais « coincé » sur un seul mode. C’est
exactement ce dont vous avez besoin. Parfois, il est entre les modes, ou fonctionne entre les modes, mais il n’y a
jamais d’impression soudaine d’altération dans la géométrie du vélo. Le cycliste ne se rend pas compte de ce qui
se passe, il s’amuse juste, roulant comme une chauve-souris sortie de l’enfer, en haut et en bas.

..........................................................................................................................................................................................................

Virtue
Développé au cours des deux dernières années par notre équipe de concepteurs et en coopération
avec Brian Berthold de Therapy Components, le Magic Link est sûr d’être une évolution cruciale dans la
performance de nos vélos à double suspension, redéfinissant ce que veut dire le vélo Enduro/Freeride.


• Des angles de tête et de selle accrus
• Une position droite, donnant plus de puissance au cycliste pour la montée
• Un débattement plus rigide et plus court
• Des bases plus courtes
• Une position pour le cycliste et un centre de gravité plus en avant

Descend
• Des angles de tête et de selle plus obtus
• Une hauteur de selle et un centre de gravité plus bas
• Un débattement plus long, plus progressif, qui recule le cycliste et le centre de gravité vers l’arrière
• Des bases plus longues, en réponse surtout aux chocs, permettant à la roue de réagir idéalement
• Une meilleure performance de suspension lors du freinage

..........................................................................................................................................................................................................

test
Les concepteurs et les testeurs de chez Kona adorent faire du vélo. Ils adorent aussi parler vélos.
Alors, au moment d’organiser le perfectionnement du nouveau CoilAir 2008 doté de la technologie Magic Link,
ils ont pris leur travail très au sérieux. Beaucoup de cyclisme et beaucoup de bavassages. Voici quelques extraits
des conversations qui ont eu lieu pendant les nombreux mois de test qui ont permis le perfectionnement de la
nouvelle technologie Magic Link.

Ce vélo procurait des sensations incroyables sur les descentes et les montées hors-selle. Quand je coupais
les virages, je pouvais sentir le lien se balancer gentiment dans la position arrière. Je me suis éclaté sur les
pistes cyclables sinueuses. Une descente rapide, une petite montée, et les avantages de la tringlerie sautent
aux yeux.

–Dave McNaught

Jusqu’alors je n’ai pas jamais fait du trial, juste roulé, mais une chose est sûre : on sent le vélo parfaitement
connecté à la piste. Jusque là tout est resté bien serré, pas de boulons qui se dévissent, aucun bruit excessif
et le système entier a l’air de parfaitement fonctionner.
–Maurey Olsten

Je suis sorti vendredi après-midi pendant deux ou trois heures. L’une des premières choses que j’ai constatées,
c’était qu’en appuyant sur le frein arrière la tringlerie s’activait. Je peux maintenant régler la géométrie du vélo
suivant mes envies sans avoir à m’arrêter juste en appuyant ou pas sur le frein arrière, en fonction de ce que
j’attends du vélo. Super cool.
–Pat White

Tout d’abord, je dois dire que j’avais tout simplement oublié à quel point le vélo était bon pour tout type de pistes,
techniquement, notamment beaucoup de pistes montantes ou descendantes. Pour moi cela double réellement le
fun comparé à un DAWG.
–Kevin Hall

Entre l’ajustement du débattement de la fourche du Lyric, l’écluse, le blocage, le verrouillage et tous les réglages
du RP23XV, j’ai compris que je pouvais passer de la trajectoire rigide au World Cup DH. Une autre chose très cool,
ce sont les montées avec la fourche et l’amortisseur principal arrière bloqués. Un vélo rigide jusqu’à ce que vous
rencontriez un obstacle assez important, que le Magic link avale littéralement. Le Magic Link glisse dans le mode
montée et vous voilà parti. Je ne me rappelle pas m’être autant amusé en faisant du vélo. Amusé comme un fou.
–Pat White

Le vélo a grimpé de façon vraiment étonnante pour un grand vélo. J’ai dit aux autres que j’aurais sûrement
du mal en raison de la lourdeur du vélo et parce que je ne suis pas en très grande forme, mais j’ai continué
tout le long de la route assez facilement. En haut, j’ai franchi des sections trempées pleines de racines avec
beaucoup d’aisance et de confiance grâce aux performances du vélo. Les escaliers et les buttes qui vous
forcent à vous asseoir en arrière et à pédaler en douceur étaient absolument détruits. C’était vraiment facile de
se balancer et de se mouvoir au-dessus de rondins avec le centre de gravité et les amortisseurs en position basse.
–Trevor Porter

En définitive, je pense que les points forts du vélo sont : le pédalage en situations tech, des performances de
haute vitesse, les dénivelés — il les gère aussi bien que tout autre vélo avec un débattement similaire, et
quant à la prise de virage — il les prend tellement bien que j’ai tout simplement de m’éclater toute la journée.
Le réglage était extra pour la piste sur laquelle nous étions et le vélo est beaucoup mieux que tous ceux que
l’on fabrique pour ces conditions. J’aimerais l’utiliser sur une piste différente pour voir comment il s’y comporterait.
–John Cowan

 


-------------